Un Raspberry Pi pour remplacer le décodeur TV.

Le Raspberry Pi branché en HDMI et RJ45 et alimenté.
Branchements effectués…

L’arrivée de la fibre optique dans mon quartier supposait le changement d’opérateur pour l’accès à internet et donc le renouvellement du matériel (box internet et décodeur TV).
J’ai profité de cette occasion pour (enfin !) acquérir un Raspberry Pi (mini ordinateur à prix mini), pour lui faire jouer le rôle du décodeur TV. Le débit de la fibre permet largement de regarder la TV en streaming a priori.
Avantage non négligeable : on économise la location du décodeur (env. 10 € par mois).
Sachant que l’acquisition du Raspberry m’est revenue à moins de 60 € (+ une vingtaine d’euros pour la carte micro-SD et le mini clavier avec pavé tactile, petit luxe supplémentaire !), l’investissement est remboursé en 8 mois.
De plus, le Raspberry propose bien autre chose qu’un simple accès à la télé, nous allons le voir et il est particulièrement sobre en terme de consommation électrique !
Disons-le tout de suite, si je relate mon expérience c’est bien parce qu’elle s’avère très concluante à l’usage. Alors, autant partager !

Le matériel…

Le matériel utilisé : 1 Raspberry Pi 3 B+ avec 1 Go de RAM, 1 boîtier modulable, 1 alimentation Micro USB et un set de deux dissipateurs thermiques, le tout commandé chez Kubii revendeur spécialiste du Raspberry en région lyonnaise (livraison irréprochable).
Reste à acquérir une carte Micro-SD qui sera le « disque dur système » de la machine. On en trouve partout même si Kubii vend des cartes également… J’ai opté pour 32 Go, question de confort ! (on préconise souvent 16 Go).
N’importe quel clavier USB fera l’affaire ainsi qu’une souris USB également. J’ai choisi le mini clavier Rii Mini Clavier K01X1 commandé chez CDiscount (moins de 15 €) avec pavé tactile, il a la taille d’une télécommande et sa batterie lithium se recharge en USB. Épatant !

Action ! Ce n’est pas bien compliqué…

Pour cette réalisation, j’ai suivi scrupuleusement le tutoriel vidéo (et texte + images) proposé sur le site Kulture Chronik (www.kulturechronik.fr). Le voici :

On y apprend surtout comment préparer sa carte Micro SD à l’aide de son PC en y installant Noobs, le cœur logiciel du système. C’est d’une grande simplicité.

Remarques importantes :

  1. Si vous utilisez un OS Linux, le formatage de la carte Micro SD peut être effectué sans logiciel spécifique avec utilitaire « Disques » qu’on trouve en général dans le menu « accessoires ». Si la carte est neuve, le formatage n’est probablement pas nécessaire.
  2. Penser à cocher au moins « Raspbian » et « LibreElec/Kodi » au moment du choix d’installation dans le menu du Raspberry. Raspbian vous permet de disposer d’un PC sur votre TV en complément du MediaCenter+TV Kodi contenu dans l’OS LibreElec.

Voir aussi cette page pour compléter la vidéo : www.kulturechronik.fr/une-box-tv-3+ordinateur-de-bureau-avec-un-raspberry-pi-et-noobs

Installer Catch-up TV & More…

Après l’installation, Kodi (LibreElec) ne permet pas de regarder la télé !
Il faut lui ajouter le module Catch-up TV & More.
Là encore, j’ai suivi les indications de Kulture Chronik pour arriver assez facilement au résultat attendu.

www.kulturechronik.fr/TV avec kodi & catch-up-tv-more/

(Les indications texte et images de la page en lien ci-dessus sont très claires. Une vidéo complète ce tutoriel en bas de page.)


Quelques photos de la réalisation :

Cliquez sur l’image pour l’agrandir et accéder au diaporama  !


Franchement, cette réalisation (apparemment complexe ?) se déroule sans difficultés et ne prend guère de temps (compter 2 heures en allant piano piano pour ne pas faire d’erreurs…).
On peut ensuite ajouter d’autres modules à Kodi. Vous trouverez de nombreux tutoriels sur internet et encore une fois sur Kulture Chronik (un grand merci à l’auteur de ce site).

Surprises et… mystère !!

En manipulant machinalement la télécommande du téléviseur, j’ai découvert qu’elle pilote Kodi et permet ainsi d’éviter l’emploi du mini-clavier en mode média-center + TV.
C’est très pratique mais je n’ai encore pas compris pourquoi et comment le Raspberry réagit à la télécommande… Mystère ?

Autre remarque : en mode PC (Raspbian), le fonctionnement est beaucoup plus fluide et rapide que je ne le prévoyais. On peut consulter internet, faire de la bureautique etc. sans que « ça rame« . Appréciable !

Il est vraiment plein de ressources ce micro-ordinateur à prix mini mini. Pourquoi s’en priver ?

À suivre…